GHARDAIA (SIWEL) - Le Dr Kameleddine FEKHAR mis a genoux devant un mur et tabassé d'après son avocat DABOUZ Salah qui a déclaré cela hier sur radio canut...

Contacté par Siwel, Bouaziz Aït-Chebib, président du MAK, a réitéré le soutien indéfectible de son mouvement au peuple mozabite. Un soutien exprimé en ces termes : « Nous sommes endeuillés par l'assassinat de plusieurs dizaines de nos frères Mozabites, par l'arrestation du Dr. Kameleddine Fekhar et de ses compagnons qui poursuivent leur grève de la faim. Nous dénonçons avec fermeté l'attitude inhumaine des autorités coloniales algériennes qui transgressent toutes les conventions internationales relatives aux droit humains qui sont pourtant ratifiées par cet Etat arabo-islamique. Nous condamnons avec force le refus de faire venir un médecin alors que l'Etat de santé de notre frère Fekhar , tabassé en prison, se dégrade de jour en jour. Il est urgent que les instances internationales interviennent pour faire cesser cette injustice infâme. »

Lire la suite sur l'agence Kabyle d'informations SIWEL

"La fin de l'Algérie a sonné, le chacun pour soi prévaudra. Ce pseudo-état s'effondrera avec une célérité qui étonnera tous les observateurs, car ne reposant que sur le mensonge, la falsification, la ruse, la trique, la rente, le déni identitaire, et le n'importe quoi."

"La future Oumma des croyants ne tolérera aucun grain de sable, et pour eux, nous sommes un gros grain de sable, et même un énorme caillou, comme le sont d'ailleurs les kurdes, les Yazidis, les chrétiens..."

" Ce qui se passe à Ghardaïa est un tout petit aperçu de ce qui arrive à un peuple sans Etat et sans défense. Les souffrances, les tueries et les humiliations subies par nos frères mozabites ne sont rien, mais absolument rien, par rapport à ce qui nous attendra demain si notre passivité s'éternise et si nous continuons à considérer que sous-traiter notre souveraineté et notre propre sécurité est banal et sans importance."

Voir ici la contribution de Farid ATTOUI sur SIWEL.

Entretien/ Ferhat Mehenni, leader du MAK: "Il faut dépasser l'Algérie pour vivre enfin la liberté".

Chanteur engagé, Ferhat Mehenni était adulé. Les multiples arrestations dont il a été l'objet, ont fait de lui une des icônes du combat identitaire amazigh. Après un long combat au sein mouvement culturaliste incarné par le MCB, il s'embarqua dans l'activité partisane au sein du RCD, dont il fut l'un des membres fondateurs en 1989. Dans la foulée du Printemps noir, qui a ensanglanté la Kabylie en 2001, il fonda le Mouvement pour l'autonomie de la Kabylie (MAK) qui, comme l'indique son intitulé, revendique l'autonomie, puis l'autodétermination de la région. Désigné président d'un gouvernement kabyle en exil, l'Anavad, il est aujourd'hui, malgré les vives polémiques qu'il soulève, un personnage agissant de la scène politique locale et nationale. A ce titre, Algérie-Focus, lui ouvre ses colonnes. Entretien à suivre sur le site Algérie Focus.

 

LE DRAPEAU KABYLE FLOTTE À AT-VUƐISI : « LE TEMPS DES CONTESTATIONS MINEURS EST CLOS, VIVEMENT LA SOUVERAINETÉ DE LA KABYLIE »
vendredi 17 juillet 2015
AT VUΣISI- VGAYET (SIWEL) – Hier l'émotion était forte pour le lever du drapeau kabyle à At-Vuɛisi. Les jeunes de cette localité de Vgayet, situé dans la commune de Tizi-N'Berber, ont fait preuve d'un engagement, d'une volonté et d'une ferveur qui rassurent et qui font chaud au cœur. Conscients de l'énorme enjeu de la libération de la Kabylie du joug de l'arabo-islamisme, la jeunesse d'At-Vuɛisi a lancé un message fort : « Le temps des contestations mineurs est clos, vivement la souveraineté de la Kabylie »

Lire la suite sur : http://www.makabylie.info/?article1614